Art mudéjar : l'esthétique islamique dans l'art chrétien

  • Art mudéjar : l'esthétique islamique dans l'art chrétien

Unique, exubérant, fougueux parfois, étonnant toujours, l'art mudéjar ne se compare à aucun autre. Quand les artisans musulmans appliquent des savoir-faire rigoureusement islamiques à la construction d'ouvrages chrétiens, le résultat est stupéfiant. Mais la coexistence culturelle, religieuse et sociale dont s'est nourri cet art majeur n'a pas non plus d'équivalent dans l'Histoire. Un itinéraire de découverte à travers l'Espagne...« Le circuit I familiarise avec la vie quotidienne et liturgique à travers les riches collections de meubles, céramiques et tapis mudéjars du Musée archéologique national et du musée de Valencia de Don Juan à Madrid. Le circuit II, de Alcalá de Henares à Guadalajara, met l'accent sur le style Cisneros, une splendide manifestation tardive de l'art mudéjar. Trois circuits sont consacrés au mudéjar aragonais : le circuit III suit le parcours du couronnement des rois d'Aragon à Saragosse; le circuit IV oppose les deux systèmes urbains de Teruel et de Daroca ; le circuit V dévoile le caractère mi-religieux, mi-militaire des églises-forteresses de la frontière entre Aragon et Castille. Trois circuits sont dédiés au mudéjar léonais et vieux-castillan. Le circuit VI initie à quelques ensembles urbains fortifiés, comme celui de Madrigal de las Altas Torres, et à des châteaux mudéjars, comme celui de Coca. Autour de Tierra de Campos, le circuit VII a pour fil conducteur les couvents de clarisses, dont le remarquable Santa Clara de Astudillo, bâti sur les fondations d'un palais mudéjar de Pierre Ier. Le circuit VIII observe la suprématie de la brique comme matériau de construction dans l'architecture mudéjare. À Tolède, le circuit IX illustre parfaitement l'étroite interaction entre les cultures chrétienne, juive et musulmane. Le circuit X met en lumière la sobre personnalité du foyer d'Estrémadure : le monastère de Guadalupe en est le point culminant. Les trois derniers circuits proposent une synthèse opportune de la diversité du mudéjar andalou : églises et palais mudéjars de Séville (circuit XI), dont le palais de Pierre Ier dans les Alcazars Royaux; le bucolique Aljarafe (circuit XII) dans la vallée du Guadalquivir ; les toitures mudéjares des paroisses grenadines dans la montagneuse Andalousie pénibétique (circuit XIII). »

12.00€*

Commentaires

Commenter | |

Soyez le premier à commenter "Art mudéjar : l'esthétique islamique dans l'art chrétien"

Merci, votre commentaire sera affiché après modération


Liens Commerciaux

  • Pour diffuser votre publicité sur leMuslim, contactez-nous à l'adresse suivante : contact[@]lemuslim.com