• Vertige

Résumé : Présentation de vint-huit poèmes d'Arthur Rimbaud avec une calligraphie arabe à droite de chaque texte. «J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges..»Biographie de l'auteur : Arthur Rimbaud : 1854-1891. Les voyages de celui dont Verlaine a parlé comme de " l'homme aux semelles de vent " peuvent donner le vertige. Mais ce vertige de l'espace, c'est Rimbaud principalement qui l'a éprouvé. Très tôt, quand dans l'un de ses premiers poèmes, parfaitement réussi, d'abord sans titre puis intitulé " Sensation ", il se présentait " comme un bohémien " désireux d'" aller loin, bien loin ". Non pas un enfant perdu, même pas le " Petit Poucet rêveur " de " Ma Bohême ", mais, allant " par la Nature " et " heureux comme avec une femme ". Très tard, - si du moins on peut employer cet adverbe à propos d'un homme qui mourut à l'âge de trente-sept ans. Le Rimbaud du Harar, celui qui se veut et se dit négociant est moins égaré dans l'espace des hauts plateaux abyssins que pris dans le vertige des affaires. " Pour moi, hélas ! ", écrit-il à sa mère le 21 avril 1890, " je n'ai ni le temps de me marier, ni de regarder se marier. Il m'est tout à fait impossible de quitter mes affaires, avant un délai infini ". Il est saisi par le vertige du temps au moment où son temps humain approche de sa fin, un peu plus d'un an plus tard, le 10 novembre 1891, dans une chambre de l'Hôpital de la Conception, à Marseille.Salah Moussawy est calligraphe et vient d'Irak, peuple et pays martyrs. La question de l'image dans l'art musulman a valu à ce chercheur à l'université de Bordeaux III en 1988 de revisiter la calligraphie et ce qu'elle véhicule de profondeur. Le lien évident qui unit ces deux artistes est l'exil. Tous deux ont en commun une région et une terre chargées d'histoire. Une grande histoire à la fois tourmentée et porteuse de civilisations multiples et ancestrales. C'est ce mariage de l'orient et de l'occident, du poète et du calligraphe, du verbe et du dessin qui donne toute sa saveur à l'une des plus belles rencontres de l'art du signe.Calligraphie : Salah MoussawyPréface de : Pierre Brunel

24.00€*

Commentaires

Commenter | |

Soyez le premier à commenter "Vertige"

Merci, votre commentaire sera affiché après modération


Liens Commerciaux

  • Pour diffuser votre publicité sur leMuslim, contactez-nous à l'adresse suivante : contact[@]lemuslim.com